Règlements

Téléchargement des règlements les plus importants :
Règlement des examens : REGLEMENT-EXAMENS-JURYS-2014-2015
Règlement des travaux pratiques :Reglement des exercices pratiques.09-14
Règlement des mémoires : RèglMémoire.2015   
Règlement des stages : Règlements stages-crimino

Instances de décision et règlements

Créée en 1935, l’Ecole des sciences criminologiques est annexée à la Faculté de Droit (devenue Faculté de Droit et de Criminologie en 2010 !). De ce fait, l’Ecole n’est pas une entité indépendante et c’est la faculté qui dispose de la plupart des compétences d’initiative et de décision exercées principalement par trois de ses organes : le conseil facultaire, la commission spéciale et le jury facultaire. Les membres du corps académique de l’Ecole siègent de droit dans ces organes, tandis que les membres des corps scientifique et étudiant y sont représentés (élus). Pour le surplus, ce sont les organes de l’Ecole qui sont compétents.

Les autorités de l’Ecole

Présidente : Carla Nagels

Vice-présidente : Alice Jaspart

Secrétaire académique : Sarah Van Praet

les organes de l’Ecole

  • Le Conseil de l’Ecole définit la politique de l’Ecole : organisation et diffusion des programmes d’enseignement, désignation du titulaire de la chaire internationale, organisation des échanges internationaux, approbation des décisions de la coordination pédagogique, approbation des demandes au Fonds Sand-Cornil et Ecole doctorale. Il est composé de la Présidente, de la Vice présidente, de la secrétaire académique, de l’ensemble du personnel enseignant de l’Ecole, de 4 représentants du corps scientifique et de 2 représentants des étudiants par année d’étude et de la secrétaire de l’Ecole.
  • Le Bureau de l’Ecole statue sur les demandes de dispenses de cours et de TP, les projets de stage, les demandes d’étalement. Il est composé de la Présidente, de la VP, de la secrétaire académique, d’un représentant du corps académique, d’un représentant du corps scientifique, d’un représentant du corps étudiant et de la secrétaire de l’Ecole.
  • La Coordination pédagogique, créée en 2007, prend en charge toute question pédagogique générale : coordination des programmes et des méthodes d’enseignement, charge de travail des professeurs, assistants et étudiants, supports pédagogiques, organisation de la session d’examens, évaluation des programmes, etc. Elle est composée de l’ensemble des membres du corps académique, des assistants et assistants chargés d’exercices et d’un représentant des étudiants par année d’étude. Son directeur est la présidente de l’Ecole.
  • Le Jury de l’Ecole est chargé de statuer sur les demandes d’admission, de délibérer les examens, de recevoir les demandes de recours, de déterminer les équivalences pour les échanges internationaux, d’évaluer les notes de mémoires et de désigner les membres du jury de mémoire. Il statue également sur l’admission au doctorat en vue de l’agrément des sujets de thèse par le jury facultaire et entérine la formation doctorale des candidats au doctorat proposée par leur comité d’accompagnement. Le jury est composé de l’ensemble des membres du corps enseignant du Master en criminologie.
  • Désignée par le conseil facultaire, la commission pédagogique est chargée d’examiner les avis pédagogiques exprimés par les étudiants et relatifs aux assistants et assistants chargés d’exercice qui demandent le renouvellement de leur mandat, et de lui faire rapport. La commission est traditionnellement composée de la présidente de l’Ecole, d’un représentant du corps scientifique (non soumis à renouvellement) et de deux représentants du corps étudiant. La commission spéciale fait de même pour les membres du corps académique non définitifs qui demandent le renouvellement de leur mandat. La composition de la commission est identique à ceci près que le représentant du corps scientifique est remplacé par un représentant du corps académique (non soumis à renouvellement). Par ailleurs, la commission pédagogique statue sur les aptitudes pédagogiques des membres du corps académique et du corps scientifique lors d’une demande de promotion ou lors de la nomination d’un membre appartenant déjà à l’Université.